Je vais aujourd’hui vous parler des jeux coopératif et purement coopératif, c’est à dire les jeux où tous les joueurs gagnent ou perdent contre le jeu.
En préambule, j’aimerais vous rappeller qu’il y a d’autres jeux qui se jouent en coopération mais où les joueurs se battent tous contre un joueur/ennemi commun (Les Mousquetaires du Roy, Assault sur l’Empire….) ou les coopératifs avec des traitres (Les chevaliers de la table ronde, Battlestar galactica…) et les jeux en équipes. Certains considérent aussi comme semi-coopératif les jeux où le jeu peut gagner contre vous et où les joueurs doivent coopérer pour que cela n’arrive pas mais dans ce jeux il n’y a qu’un seul gagnant à la fin. J’ai tendance à penser que ce genre de jeux marchent très mal car dès qu’un joueur s’aperçoit qu’il ne peut pas gagner, il pourra tout faire pour essayer de faire gagner le jeu. Donc ce ne sera pas le cas dans cet article qui parlera des jeux purement coopératif.

Pour commencer, je vais vous parler de mon expérience. J’ai découvert les jeux coopératif par le biais d’un jeu assez ancien basé sur le film AlienS. Le jeu était fluide plutôt bien foutu et avec l’extension, on pouvait jouer une campagne de 3 scénarios qui retraçaient les événements du film. Une version flash est d’ailleurs disponible pour ce jeu. Par la suite, j’ai beaucoup joué au Seigneur des Anneaux de Knizia (dont je parle dans un précédent article) qui ma foi était fort sympathique mais me laissait un goût d’inachevé car même si le jeu fut doté de 3 extensions, on avait plus l’impression de subir le jeu et de refaire systématiquement le même parcours. Vient ensuite un jeu qui fut une grande claque pour moi et je pense un tournant dans les jeux coopératifs : Ghost Stories. Ce fut un jeu auquel j’ai énormément joué et qui amena le raz de marée des autres jeux coopératifs. Il marqua le fait (avec Pandemie) qu’on pouvait faire un jeu coopératif pour adulte et que cela n’était pas réservé aux enfants. Enfin, j’ai découvert SdA:JCE qui reste pour moi le meilleur jeu coopératif mais même si j’adore le jeu et qu’à mes yeux c’est surement le meilleur jeu coopératif actuellement, je prends plaisir à aller vers d’autres jeux/mécaniques car comme dans la vrai vie, il faut savoir varier les plaisirs.

Des jeux pour enfants
Il existe de nombreux jeux pour enfants qui sont coopératifs. Le plus connu d’entre eux est Le Verger. La plupart de ces jeux permettent aux enfants de découvrir les mécanismes des jeux de sociétés (lancer un dé, bouger un pion…) mais aussi d’autres choses de la vie (attendre son tour, laisser les autres joueurs déplacer le matériel…) en plus d’autres considérations d’apprentissage (Manipuler les objets avec dextérité, apprendre les couleurs…). Le problème c’est que ces jeux sont très limités pour un adulte et il faut voir surtout l’intérêt que peut y apporter un enfant en plus du plaisir que de passer du temps avec lui.

Des jeux de Dungeon Crawling
On parle ici de jeux de figurines qui se joue sur un plateau où l’on va faire progresser nos figurines pour compléter une mission. Comme je l’ai cité plut haut, il y a AlienS mais d’autres jeux sont sorties entre temps comme Gears of War tiré du jeu éponyme ou Mice and Mysthics où vous incarnerez des hommes transformés en souris. Ce genre de jeux se joue souvent en campagne et vous faites progresser vos personnages au fur et et à mesure des aventures. vous allez récupérer de nouveaux pouvoirs et de nouveaux objets qui feront que vos personnages deviendra de plus en plus puissant. Mais vous avez des jeux plus simple comme Zombicide ou Ghostbusters où les scénarios ne se joue pas réellement en campagne.

Des jeux de cartes à communication restreinte
Derriere ce terme très obscur, se cache un nouveau type de jeu qui est sortie récemment et qui est devenue à la mode avec la sortie d’un jeu s’appellant Hanabi d’Antoine Bauza (Encore lui !). Dans ce jeu très original, vous tenez vos cartes à l’envers, c’est à dire que vos partenaires voient vos cartes mais pas vous et doivent vous indiquez quels seront les cartes que vous allez devoir jouer. Hélas comme on ne peut pas dire ce que l’on veut, il arrive que les indications donnés par les joueurs soient mal interprétés. Suite à cela deux jeux sont sorties dans la même veine : The Game où l’on doit poser un maximum de cartes numéroté de 1 à 100 avec des contraintes de pose tout en indiquant à ces partenaires ce qu’on aimerait qu’ils fassent et La Glace et le Ciel où on doit essayer de trouver un équilibre dans un jeu où l’on pose des cartes où ce sont nos partenaires qui voit l’objectif que l’on doit obtenir.
Enfin, il existe un jeu qui sort un peu du lot car il est sortie récemment, il s’agit de Mysterium. Il s’agit d’une sorte de Cluedo où un des joueurs appelé le fantôme doit envoyer des cartes avec des dessins onirique pour faire deviner aux autres joueurs des personnages/lieu/objets. Il a gagné le trophée jeu de l’année de Cannes 2016.

Des jeux en temps limité
Dans ces jeux vous allez être amenés à devoir coopérer et réussir une mission ou un but avant le temps imparti. Mon préféré dans ce style est surement Space Alert où à bord d’un vaisseau spatial vous êtes envoyé dans l’espace pour explorer en moins de 10 minutes un secteur de l’espace. Hélas, l’espace est rempli de menaces malveillantes et à peine avez-vous émergé de l’hyperespace que vous devez empêchez tout un tas de catastrophe d’arriver. C’est un jeu à programmation d’action, c’est à dire que vous allez planifier toute une série d’action pendant 10 minutes et une fois ce temps écoulé, on vérifie que le déroulement des actions a fait en sorte que vous surviviez.
Dans un autre style, Escape – La malédiction du Temple est un jeu très familial où vous devez vous échapper d’un temple maudit (façon Indiana Jones) tout en essayant de récupérer un certain de gemmes. Une variante de ce jeu est sortie où l’on doit s’échapper d’une ville remplie de Zombies.
On pourra citer aussi Zombies 15′ qui ressemble dans le principe mais qui se joue dans une suite de scénarios.
Enfin, je citerais X-com qui est un jeu où l’on doit repousser une invasion d’Aliens sur terre, le jeu nécessite une tablette pour jouer. J’en ai entendu beaucooup de bien mais je n’ai jamais eu l’occasion d’y jouer.

Des jeux de Deckbuilding
Le succés de Dominion fit que cette mécanique fut mise en forme pour en faire des jeux coopératifs. Pour ceux qui ne connaissent pas cette mécanique, on posséde un deck de cartes de base que vont améliorer en cours de partie en y incorporant des cartes plus puissantes et en enlevant celles de base. On pourra d’abord cité Pathfinder qui si vous menez une campagne de 39 scénarios (!!!) amener vos personnages à devenir plus puissant à travers leurs cartes. Vous avez Rune Age, un jeu de deckbuilding où il y a 4 façon de jouer au jeu et l’une d’elle est coopérative et avec l’extension, il y a une nouvelle façon de jouer en coopération. Dernière est sortie The Big Book of Madness où vous devez survivre à une horde de monstre sortie d’un livre et ne pas devenir fou.

Des jeux d’aventures
J’entends par ce terme les jeux de plateaux où vos personnages vont être confrontés à différents scénarios à affronter.
Andor est un jeu se déroulant dans un univers médiéval-fantastiques où vous incarnez des héros qui devront défendre le royaume d’Andor contre diverses menaces qui veulent le détuire. Chaque scénario varie en fonction de cartes qui apportent des éléments d’histoire et des surprises. Le jeu reste quand même assez froid et pourrait être classifié de « à l’allemande ». Robinson Crusoé et lui aussi un jeu « à l’allemande » où vous allez devoir affronter différents éléments sur une île. Les différents scénarios passent de la simple survie, à échapper au volcan en éruption ou ne pas se faire manger par les canibales. Les scénarios ne sont pas lié entre eux.
Enfin, T.I.M.E Stories est un jeu où vous allez à travers des boucles temporelles explorer des lieux et résoudre des énigmes. C’est un peu un jeu dont vous êtes le héros en jeu de plateau. La particularité est que chaque histoire vous emmène dans un univers différent mais celle-ci n’est jouable qu’une fois.

Des jeux de Lovecraft (Chtulhu, Nyarlatothep… )
Entre le Seigneur des anneaux de Knizia et Ghost Stories, j’ai beaucoup joué à Horreur à Arkham. Le jeu est très sympathique et posséde de (trop) nombreuses extensions où vous explorez la ville d’Arkham pour essayer de fermer les différents portails qui s’ouvrent dans la ville. Le jeu est une version revue et corrigée d’un vieux jeu qui avait le même nom mais qui tenait un peu le même nom. Il prenait beaucoup au Jeu de Rôle par son côté équipement et fiche de personnage mais il était aussi assez lourd et les parties pouvaient s’éterniser. Une nouvelle version est sortie récemment sous le nom des Contrées de l’horreur. On y retrouve à peu près les mêmes principes mais les auteurs du jeu ont épurés pas mal de mécanismes et on revue certaines situations qui pouvaient s’avérer ubuesque.

Des Castle Defense
Ici vous devez défendre un endroit jusqu’à un temps donné (un peu comme le siège dans Les deux tours).
En plus de Ghost Stories que j’ai cité plus haut, on trouvera Samurai Spirit du même auteur dans lequel vous devez défendre un village contre l’attaque de brigands. Le jeu reprend des principes similaires à Ghost Stories mais sans dés avec un principe de Black Jack. Dans Tiny Epic Defender, vous devez défendre un royaume (encore une fois) médiéval fantastique contre des hordes de montres qui déferlent jusqu’à détruire le boss qui les dirigent. Dans Sylvion, vous devez protéger la fôret Onirique contres des flammes. Les Taxis de la Marne se déroule en 1914 lors de l’envoie de troupe via des taxis vous devez répartir des soldats pour qu’ils partent via des taxis et qu’il n’y ai pas un engorgement des lieux par les taxis et les soldats.

Des jeux plateau et de cartes
Enfin, car je ne sais pas trop où les mettre, vous avez les jeux qui créé une ambiance à travers le jeu de société. Il en existe comme Pandémie où l’on doit sauver le monde de maladies et de ses dérivées (L’ile interdite, le désert interdit…). A noter qu’une version « Legacy » est sortie, c’est à dire qu’au court de différentes parties, vous allez modifier le plateau et différents en fonction de vos victoires, vos défaites où de choses qui se sont passées pendant la parties. Sentinels of Multiverse est un jeu de carte de super-héros où vous allez combattre des super-méchants dans un univers donné. Le gameplay de chaque héros étant différents ainsi que du super-méchants et que dans environnement que vous allez combattre fait que vous aurez une expérience différente à chaque fois. Space Hulk : Death Angel reprend le théme du jeu de plateau en vous demandant d’explorer des vaisseaux. Dans la même veine, Warhammer Quest : Le Jeu d’Aventure reprend lui aussi le thème du jeu de plateau pour vous faire vivre des aventures dans le monde Warhammer et de ses multiples souterrains.

Des jeux où ce n’est qu’une variante
Pour ne rien oublier,  il y a beaucoup de jeux qui peuvent se jouer en coopératif mais qui à la base ne se destine pas à ce genre d’expérience. Je pourrais citer en premier les chevaliers de la table ronde où une variante du jeu propose de jouer sans félon (mais l’on perd beaucoup dans l’intérêt du jeu). Hero I.K. où un scénario officiel proposait de jouer avec deux équipes contre le jeu.

Voilà, je pense avoir fait le tour des différents jeux coopératifs, j’ai surement oublié de citer quelques jeux existant mais je ne souhaite pas rédiger un roman sur le sujet mais montrer par le biais de cet article la diversité qu’offre le jeu coopératif.