« Son visage était très beau et ses longs cheveux semblaient une rivière d’or. Mince et élancée apparaissait-elle dans sa robe blanche ceinte d’argent ; mais elle était en même temps forte et dure comme l’acier, fille de rois. […] belle et froide, comme un pâle matin de printemps, non encore parvenue à la plénitude de la femme »

— J. R. R. Tolkien, Le Seigneur des anneaux1.

La description de Tolkien correspond bien à la carte : Une femme belle, de lignée royale et qui inspire le respect … Une héroïne qui par sa seule présence guide les hommes. Le héros donne effectivement cette impression avec une volonté importante et qui peut être augmentée en défaussant une carte. La blanche Dame du Rohan par sa volonté de fer a eu un rôle très important dans le seigneur des anneaux.

Elle est aussi nommée Dernhelm « heaume du secret » lorsqu’elle décide contre l’avis de son roi Theoden de participer à la bataille des champs de Pelennor. De Dame Blanche du Rohan, elle passe à Cavalier du Rohan avec son fidèle ami Merry.

Certaines cartes sorties dernièrement permettent de donner ce trait guerrier à Eowyn :

L’arme de son oncle Herugrim peut être mortelle entre ses mains. Cette arme donne sur une attaque un bonus d’attaque égal à la volonté du personnage. De base Eowyn peut donc atteindre 5 attaque et sans compter que l’on peut booster sa volonté en défaussant une carte. A 4 joueurs, le bonus d’attaque peut faire d’elle une attaquante hors norme par la seule force de sa volonté. Elle accomplira la prophétie de Glorfindel en tuant le roi sorcier grâce à sa volonté d’acier :

Ainsi s’accomplit la prophétie de Glorfindel : « un cri monta dans l’air frémissant et se perdit dans un gémissement aigu ; il passa avec le vent, voix mince et incorporelle qui mourut, fut engloutie pour ne plus jamais être entendue en cet âge du monde »

Il est donc important de pouvoir la faire agir plusieurs fois afin de bénéficier de sa capacité de quête et de son potentiel d’attaque destructeur. Tout en restant thématique, deux cartes permettent à Eowyn de faire ces deux types d’action pour un coût modéré :

Ces deux montures font d’elle une « Cavalière du Rohan ». Le Destrier de la marche permet pour une ressource de la redresser après avoir été engagé en quête.
Nivacrin est la monture de Theoden :

Fidèle serviteur et pourtant de son maître le funeste destin,
Fils de Piedléger, le rapide Nivacrin.

Si on obtient un succès de quête, on peut incliner Nivacrin pour redresser le personnage attaché. Avec sa volonté Eowyn assure généralement cette réussite et peut donc être utilisée avec Herugrim pour une attaque.

Souvent reléguée à un simple rôle de quête, on commence à voir de plus en plus Eowyn dans un rôle de combattante dans les decks. Ce qui permet donc de relancer son intérêt et la rend moins ennuyeuse sur certains scénario.

Mais une sortie récente la rend encore plus indispensable à l’archétype Rohan. Tous les archétypes raciaux ont des points communs : Pioche & Ressource. Ces Archétypes ont besoin de poser beaucoup d’alliés et ces deux paramètres sont importants.

Les générateurs de ressources existent (Theodred et Theoden energie pour ne citer qu’eux). Mais cette carte rend Eowyn la meilleure piocheuse pour le Rohan :

On défausse la lumière pour augmenter la volonté d’Eowyn et on peut ensuite récupérer la lumière pour piocher une carte. Dans les jeux Rohan, on est souvent confronté à cette problématique de pioche. Les ressources s’accumulent mais on n’arrive pas à les utiliser car on a plus de carte en main. Grâce à cette combinaison, on peut piocher et ainsi continuer à grandir la table avec des alliés Rohan.

Mais cela ne s’arrête pas là ! En effet, n’importe quel joueur peut activer sa capacité. Tout joueur jouant énergie peut profiter d’Eowyn pour mettre en place ce moteur de pioche.

Nous avons donc un héros qui peut de façon importante quêter et attaquer mais aussi proposer un moteur de pioche pour l’ensemble des joueurs.

Eowyn a de beaux jours devant elle !

Repentance sera faite pour la SGEG.

Ilùvatar.